Le Crédit d’Impôt Cinéma et Audiovisuel

mardi 25 novembre 2014

Le CNC vient de mettre en ligne une intéressante étude sur les différents Crédits d’Impôts de l’industrie audiovisuelle.

En 2012, 42% des longs métrages français se sont délocalisés chez nos voisins européens, notamment en Belgique, en Allemagne, en Espagne ou en Roumanie.

Il était donc urgent pour le législateur de renforcer les dispositifs d’aide, d’où la loi de finance annoncée dès l’été 2013 et votée le 6 décembre 2013 :

-  élargissement des dépenses prises en compte,
-  augmentation des plafonds de Crédits d’Impôts,
-  abaissement des seuils de dépenses pour l’audiovisuel.

Ces aménagements entrés en vigueur début 2013 ont déjà eu des effets rapides et significatifs sur la localisation des tournages : la part des jours de tournage en France étant remontée de 5 point en 2013.

On attend beaucoup des chiffres de 2014, l’année 2013 étant en effet une année « incomplète », et beaucoup de productions ayant commencé en 2012.

Le Crédit d’Impôt est symbolique d’une volonté de redonner à la France une compétitivité lui permettant de sauvegarder l’état de l’emploi de son industrie cinématographique, ainsi que les recettes suffisantes pour alimenter l’ensemble.

L’élargissement de ces Crédits d’Impôts est donc une bonne mesure, et si d’aucuns (La Cour des Comptes, par exemple) contestent la légitimité du mécanisme, cela ne discrédite en rien le fonctionnement du financement du cinéma français qui est considéré dans sa globalité comme un modèle unique.

Bien évidemment, nous sommes à votre disposition pour vous assister dans l’établissement de vos dossiers de demande d’agrément et de Crédit d’Impôt.

Sylvie